Tables centennales du Vieux Papier, mode d’emploi

Bâties depuis cent ans, les Tables du Vieux Papier se présentent sous une forme qui demande à être expliquée.

Comme beaucoup de revues trimestrielles, chaque bulletin du Vieux Papier a deux numéros : celui du fascicule (en chiffres arabes), qui est toujours accompagné du mois et de l’année et celui du tome (en chiffres romains). La pagination de nos bulletins se fait par tome. Tomes et fascicules sont numérotés depuis les origines sans rupture. Si la tomaison (environ tous les 3 ans, parfois moins, parfois plus) nous sert peu, elle est utile aux bibliothèques – et aux bibliophiles ! – qui font relier leur collection du Vieux Papier.

Quand, en 1970, Édouard De Keyser a publié les premières tables (1900-1969), il a choisi de renvoyer simplement aux tomes et non aux fascicules. Son successeur Henri George (Tables 1970-1994) ne pouvait faire autrement que de suivre.

Ces deux tables ont fait l’objet d’une simple numérisation, puis d’une fusion, enfin de relectures soigneuses (ce qui ne veut pas dire qu’elles soient sans faute !), mais ajouter les numéros de fascicule aurait été une tâche hors de notre portée. C’était refaire ces tables, et repousser encore de plusieurs années leur mise en ligne. Par conséquent, pour les années 1900-1995, l’entrée ne donne que le tome (chiffres romains) et la page du début de l’article. Pour cela, une table de concordance, établie par Henri George et numérisée, permet de retrouver le numéro de fascicule (voir plus bas).

La partie 1995-2000 a été complétée par Gérard Millot, qui a aussi réalisé l’indexation des volumes plus récents (Table 2001-2009). D’un commun accord, il a été décidé d’indiquer, pour ces années de la fin du XXe siècle, à la fois le tome et le fascicule, alors que les tables postérieures à 2000 indiquent seulement le fascicule.

La consultation des Tables 1900-2000 peut se faire de deux façons : soit par lettre de l'alphabet soit par mot clé grâce à un petit moteur de recherche.

Les entrées indiquent le thème de l’article, suivi, entre parenthèses et en capitales du nom de l’auteur, puis du tome, enfin de la page où débute l’article dans le tome.

Exemple (années 1900-1994):
Auberges - Cartes adresse (R. Thiébaut), XVIII, 363.
Article de R. Thiébaut sur les cartes-adresses d’auberges, dans le tome XVIII, début p. 363

Exemple (années 1995-2000) :
Canards et complaintes 1900 (M. LAUREAU), XXXIV, n° 340, 263.
Article de M. Laureau, dans le tome XXXIV, fascicule n° 340, début p. 263


Un article vous intéresse ?

Vous pouvez soit le consulter en bibliothèque (de nombreuses bibliothèques publiques sont abonnées au Vieux Papier) soit commander le fascicule. Pour cela, consultez la Table de Concordance qui vous conduira du tome au numéro de fascicule, quand celui-ci n’est pas indiqué directement (années 1995-2000). Pour commander un fascicule, consulter le Tarif. Attention : les fascicules avant le n° 250 ne sont plus disponibles. Nous ne sommes pas équipés pour fournir des photocopies.

Exemple (années 1900-1994)
Billets illustrés de transports urbains (J. LE GENDRE), XXXIII, 218.
Article de J. Le Gendre sur les billets illustrés de transports urbains, dans le tome XXXIII, p. 218 = fascicule n° 328, 1992-1994
(Ce fascicule est disponible.)

Nous n’avons pas jugé utile de faire une table par noms d’auteurs : la fonction Recherche de tout navigateur permet de retrouver facilement l’auteur que l’on veut. Les nécrologies, nombreuses, sont traitées comme des entrées normales, simplement signalées par le mot “(nécrologie)” après le nom de l’intéressé.