Réunion du samedi 22 mars 2013

Cette réunion rassemblait Mr et Mme Bruleaux, Marcel Guérin, François Richard, Dominique Lerch, Claude Baroux, Philippe Fix et Georges Naudet (Mr et Mme Crépin, Thierry Depaulis et Jacques Voignier absents excusés).François Richard nous a apporté ses dernières trouvailles.Ce plateau de Steeple-chase de1904 édité par Jeux el Jouet Français qui vicnt.de regrouper plusieurs éditeurs, Paul Perret, Wogue et Levy (AWGL), Simonin-Cuny (SC), Mauclair Dacier (MD).Lors de cette fusion JJF utilise du matériel antérieur fabriqué par ses prédécesseurs et a ajouté sa marque; c'est ainsi que l'image centrale de ce plateau était dans le fond Mauclair Dacier (1887-1904).Le dessin représente les premières tribunes de l'hippodrome de Longchamp, construites en 1857 par Antoine-Nicolas Bailly, elles seront modifiées à partir de 1904 par Charles Adda ( 1873-1938). les tribunes actuelles datent de 1962-67

Jeu de Bog : il s'agit d'un jeu de cartes, utilisant un tableau spécifique pour les mises, qui est le descendant d'un jeu né vers le XVe siècle le Poch (dans sa variante à compartiments) et un « cousin » du Nain jaune (auquel il est parfois associé au verso). Il fut en vogue, en France, pendant environ 50 ans de 1855 à 1910. La particularité des deux exemplaires présentés est pour l'un son format « géant » (30 x 20 cm, alors que le format habituel est de 21 x 12 cm) et pour l'autre la variante de la boîte de rangement en forme de « portefeuille » fermée par un petit lacet.


« Le voyage à Pékin » est un jeu de hasard et de parcours déterminé par un toton qui définit le mode de déplacement par « air, fer, mer ou terre ». Il est présent dans le catalogue de Watilliaux en 1903.
L'infatigable Marcel Guérin nous a rappelé le temps des communions et des boîtes de dragées en feuilletant un catalogue de représentant de commerce, format oblong (31,5 x 24 cm), dont la couverture porte un médaillon gravé en relief :BOITES PLISSÉES Hautes Nouveautés LB PARIS



Il renferme 57 illustrations, ovales ou rectangulaires, en noir et blanc ou en couleurs et date des années 1920-1930.

Ces catalogues étaient rangés dans une marmotte, malle compartimentée, outil spécifique du représentant.
Dominique Lerch a souligné l'importance, pas forcément admise aujourd'hui par beaucoup d'entre nous, d'éphémères comme les tickets d'entrée de musées.
Il a renouvelé sa proposition de consacrer un François Coppée à l'imagerie sous Pétain.
Le tour de Claude Baroux est toujours très attendu, nous faisant partager, à chaque Coppée, le fruit de ses chines matutinales à Vanves. Mais cette fois-là, il n'a rien trouvé, heureusement, de la chine à Champerret au dernier Vieux pap' il nous a rapporté un volumineux album de chromos rempli de couvercles de boîtes d'allumettes des années 1880.
Superbes petites images (voir les deux images au centre de la feuille reproduite ci-après qui sont des portraits inversés).

M. et Mme Bruleaux sont à la recherche d'informations sur cet illustrateur Georges Drechsler, décédé en 1914 qui publiait dans Le courrier français. Ils ont apporté un dessin original (hors texte couleurs VII) paru le 4 mars 1911 et quelques autres dessins pour nous mettre à contribution, si vous avez des renseignements concernant cet artiste nous en serions ravis.

C'est Philippe Fix qui nous fit tous nous émerveiller, il a étalé sur la table des canivets d'une exceptionnelle qualité et beauté, nous fument tous séduits, mais point d'images reproduites dans ce bulletin. Philippe et Françoise les réservent pour leur prochain article qui, si tout va bien, paraitra dans le numéro d'octobre où ces canivets du XVIIIe siècle s'afficheront dans quelques-unes de nos pages couleurs.
Enfin Georges Naudet a voulu nous montrer quelques boîtes de magie aux couvercles illustrés qui partaient pour l'expo du Major à Montmorillon.

ESCAMOTAGE vers 1860 - Dim 26,1 x 16,2 x 5,4 cm

Litho couleurs H. Camus 22 rue des Écouffes Paris, illustrateur non identifié, fabricant français inconnu.
Cette boîte qui porte une étiquette dans le couvercle, a été vendue par le Bazar Parisien Allouis rue St-François à Tours, en fait, rue est St-François de Paule, après vérification sur une facture de ce magasin.
Les objets de magie sont en buis tourné et reposent sur une table improvisée. Le jeune cadet fait de la magie à ses petits amis, à sa famille sur la terrasse d'une maison « cossue ».


Sans titre vers 1850 - Dim : 26 x 16,5 x 5,5 cm
Litho couleurs Lith. H. Jannin, Paris, Bommiet illustrateur. H. Rousseau, Edif Paris. Nicolas-Henri ROUSSEAU éditeur de jeux à Paris (actif 1845-1864). Il est noté : Garnissage breveté S.G.D.G.
Les objets à l'intérieur sont en buis tourné. Magicien forain, vêtu de sa robe et de son chapeau pointu, présentant son spectacle de prestidigitation sur une table recouverte d'un tapis imprimé de signes ésotériques. Le public, très populaire, qui a payé sa place, se réjouit visiblement. L'aboyeur, de dos, jette un œil à l'extérieur de la baraque foraine pour apprécier le prochain public qui se prépare à entrer pour le spectacle suivant

.
Physique amusante vers 1875 - Dim : 36,5 x 26,3 x 5,7 cm
Litho couleurs Lith. Leroy Paris, illustrateur B. Couden
Fabricant Coyen édit. Paris, éditeur de jeux à Paris (actif 1868-1900).
Magicien oriental avec un servant noir présentant un spectacle de prestidigitation classique. Le matériel sur la gravure est en cuivre ou en laiton alors que les objets à l'intérieur sont en buis tourné. Remarquez l'abondance de la couleur verte sur scène et sur l'artiste, peut-être pour renforcer l'exotisme du spectacle.

Date: 
08/10/2013