Réunion du 22 septembre 2012

   Cette réunion de rentrée a rassemblé Mme Maria Deurbergue (conférencière au prochain dîner), Mr et Mme Bruleaux, Mr et Mme Guérin, François Richard, Claude Baroux, Philippe Fix, Georges Naudet, Thierry Depaulis et Jacques Voignier (Mr et Mme Crépin, absents excusés).Madame Deurbergue nous a présenté un album de grand format, relié et édité par la Maison Firmin Didot, intitulé : Paris à travers les âges (1841-1870). Cet album, richement illustré de lithographies, fait partie d'une série de 14 livraisons parues chez le même éditeur(1875-1890). Plusieurs planches représentent, par exemple, la Place de la Bastille à travers les âges : de la forteresse de la Bastille (avant 1789) à la place de la Bastille d'aujourd'hui.
François Richard nous a montré un plateau de jeu (pliable en quatre parties) illustré d'une lithographie en superbe condition (1880-1920), vraisemblablement un plateau de jeu de pêche ainsi que quatre paquets de cartes numérotées de 1 à 21.
Claude Baroux, toujours à la recherche des images et documents publicitaires, nous a présenté quelques factures à en-têtes très richement illustrées témoignant de l'importance de certaines firmes industrielles. Il a déniché aussi 8 petites images illustrées par Henri Gerbault pour l'acool de menthe Riclès, celles-ci, étant d'une très grande fraîcheur, mériteraient d'être réunies en un album constituant un adorable recueil de chansons enfantines.
En rangeant leur grenier, M. et Mme Jean-Pierre Bruleaux ont découvert trois affiches satyriques illustrées des années d'après guerre (120 x 80 cm). L'une d'elles : Une belle équipe : Le Maître (dessin humoristique représentant Staline), les Valets : André Marty, Maurice Thorez, Charles Tillon, Louis Aragon, etc. Une autre affiche est intitulée : Le Parti Communiste Français n'est plus le parti ouvrier, c'est la Cinquième Colonne de l'impé­rialiste [photographies du Fiihrer (Hitler), du Chef Génial (Staline) et du Duce le bras tendu (Mussolini)].
Philippe Fix nous a présenté une extraordinaire collection d'images religieuses allemandes des XVIIe et XVIIIe siècles. Parmi elles, 2 catégories particulières : les images de pré­servation, comme les « images à avaler » (en allemand « Schluckbildchen ») à l'effigie d'un saint, sainte ou de la Vierge, que l'on avalait pour être préservé de divers maux comme la fièvre, la rage, la peste... Et des billets de protection « Breverl » ou « Fouet du diable » desti­nés, pour ceux qui les portaient, à obtenir une protection spéciale contre le diable, les incen­dies et autres maléfices. Ces sujets feront l'objet d'un article dans un prochain bulletin du Vieux Papier.
Georges Naudet nous a apporté une gouache originale de Hella Arno qui servit de modè­le au couvercle illustré d'une boîte de magie, The Juggler, éditée par Bahy à Mulhouse vers 1950. Il nous montra également quelques dessins originaux à l'encre plus anciens représentant des magiciens et une caricature politique pour une carte postale.
Jacques Voignier avait apporté de l'imagerie alsacienne destinée à être découpée : six planches de soldats de l'armée française en chromotypographie de G. Fischbach, successeur de G. Silbermann à Strasbourg (48 x 35 cm). Des affiches imprimées de spectacles forains de 1881 à 1910 ont clôturé les présentations de cette intéressante matinée. Nous apprenons, par exemple, par une affiche de 1888, que Miss Clara Robinson avait été un sujet du Docteur Charcot dans ses expériences d'hypnose à la Salpetrière.
Denise et Marcel Guérin, ont présenté une suite d'aqua­relles en couleurs représentant les Vieux Hôpitaux de France. Cette suite, éditée par les labora­toires Bottu, représente diffé­rents hôpitaux, dont la Salpetrière (hors texte couleurs III).


 
Denise nous a aussi présen­té un ensemble de 40 illustra­tions provenant probablement d'un catalogue de représentant pour des boîtes de dragées, la majorité des illustrations sont identiques aux estampes de la fin des XVIIIe et XIXe siècles.



Rendez-vous le 1er décembre 2012 à 9h30
Date: 
09/22/2012